Ma rencontre avec Michel Lefèvre ancien sous officier du GIGN.

Michel Lefevre a fait partie du GIGN de 1981 à 1993 en tant que sous-officier.

J’ai la chance d’avoir rencontré le major Lefevre ancien sous officier du GIGN et militaire dans l’âme . Il m’a fait partager ses 12 ans au GIGN, c’est Michel qui a porté l’assaut dans la grotte d’Ouvea en Nouvelle Calédonie …

Les gendarmes du GIGN partagent les mêmes valeurs que les entrepreneurs :  la prise de risque, la passion, l’adrénaline  et l’accomplissement à 100% . La seule différence c’est que ces militaires du GIGN risquent leurs vies.

L’interview du sous officier Lefevre :

  • Pourquoi tu as voulu rentrer au GIGN ?
J’ étais à la garde républicaine où je faisais un travail peu intéressant , j’ étais pot de fleurs comme on dit vulgairement . Lorsque j’ ai pris conscience de mon niveau physique après un monitorat de sport d’ où je suis sorti major de promotion, j’ ai compris que je pouvais accéder à cette fabuleuse unité d’ élite du GIGN qui fait rêver tant de monde .
J’ ai donc décidé de tenter ma chance et faire un travail où je pouvais me servir de mon physique pour lutter contre le terrorisme et le grand banditisme qui font tant de dégats .En résumé vivre en combattant pour une cause juste .
  • Qu’est ce que tu ressent quand tu es en intervention ?

La peur est toujours là , car on est conscient de ce qui peut nous arriver en intervention en cas d’ une mauvaise manœuvre ou d’ un manque de chance . Pour ma part , j’ ai été blessé deux fois en intervention , donc forcément  j’ essaie de ne pas refaire les mêmes erreurs qui auraient pu me coûter la vie . Donc le coeur bat à cent à l’ heure au moment qui précède l’ action .

Mais une fois déclenchée on ne pense plus qu’ à la réussite c’ est plus le moment de  cogiter , car ça pourrait nous être fatal .
  • Si tu devait repartir de zéro tu ferais la même carrière ?
Pour la  richesse de ce métier et surtout la noblesse de ce travail , je dirai que je suis prêt à recommencer . Mais la petite étoile qui a si bien brillé pour moi ne doit pas m’ abandonner car j’ ai vu mourir tant de camarades . En choisissant ce métier , il y a une part très importante d’ égoisme . En effet je n’ oublie pas que tous les gens autour de moi  qui m’ aiment vont souffrir ou trembler quand je vais partir en intervention et principalement la famille proche . Quand j’ étais à Ouvéa ma mère criait quand elle apprenait que l’ assaut allait être donné . Je n’ aurai pas aimé que mon fils fasse le même travail que moi , j’ aurai eu trop peur en étant conscient des dangers qui existent en opération car je les ai vécus .

Je vous conseille vivement de lire son livre Ouvéa l’histoire vraie, Michel nous explique la vrai version sur l’affaire Ouvéa, en exclusivité il revient pour nous sur cette affaire qui a marqué à jamais tous ceux qui y ont été engagés. Il nous fait également partager son histoire au sein du GIGN.

Pour l’anecdote Michel est encore une vraie force de la nature à 64 ans(1m81 pour 107kg) il est encore champion du monde du développé couché et de l’arraché de terre! Bravo !

41oBylaLyeL._SL500_AA300_

Publicités

Une réponse à “Ma rencontre avec Michel Lefèvre ancien sous officier du GIGN.

  1. Hello there I like your blog. Do you want to guest submit in my very own at some point? In that case make sure you let me know via e-mail or perhaps answer this kind of opinion because I enrolled in notices and will realize should you choose.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s