Rencontre avec Florent Longa, co – fondateur de la start-up Echy.

Echy, l’éclairage naturel par fibre optique

Echy
Pouvez-vous nous raconter vos parcours universitaires et professionnels.
Avec Quentin nous nous sommes rencontrés dès notre entrée à l’Ecole Polytechnique. Nous avons fait notre service militaire ensemble en 2008 et sommes amis depuis. Nous sommes sortis d’école en 2012 après une spécialisation en Génie Mécanique à l’Ecole des Ponts ParisTech pour Quentin et une spécialisation en Génie Environnemental à l’Imperial College of London pour ma part. Le projet ECHY est né en 2010, alors que nous étions en 2e année à l’Ecole Polytechnique. Nous avons travaillé sur ce projet en parallèle de nos études pour ensuite créer la start-up ECHY en octobre 2012 avec Stéphanie Rémy (incarnant les aspects financiers et commerciaux d’ECHY) qui a cru en nous et rejoint le projet très rapidement.
photo_5
o    Pourquoi l’entrepreneuriat ? 
Nous ne nous sommes pas réellement posé la question de pourquoi l’entrepreneuriat. Tout cela s’est fait naturellement. L’idée d’amener la lumière naturelle au sein des bâtiments via la fibre optique est née en 2010 au cours d’un projet scientifique à l’Ecole Polytechnique. A l’issue nous avons candidaté à un concours de projets étudiants (be.project organisé par BearingPoint) que nous avons remporté avec 15.000€. En plus du plaisir de travailler avec un ami sur un projet auquel on croît, ce prix nous a donné les moyens de continuer le projet en parallèle des études et d’apporter les preuves de faisabilité économique et technique. C’est enfin grâce à l’Ecole des Ponts ParisTech et à l’Incubateur Descartes que notre projet d’étudiants s’est réellement transformé en création de start-up. L’Ecole des Ponts ParisTech nous a hébergé pendant plus d’un an au sein de ses laboratoires où nous avons pu finaliser et installer le prototype de notre système. Nous avions l’accompagnement, la structure et les moyens pour nous lancer dans l’entrepreneuriat et c’est tout d’abord une histoire d’amitié qui nous a fait passer à l’action.
L’idée et le concept sont venus naturellement. Il nous a suffi de lever la tête pour identifier un problème et nous avons ensuite travaillé pour trouver l’idée sur laquelle repose notre techno aujourd’hui. Les meilleures idées sont souvent les plus simples et il suffit de prendre le temps de regarder autour de soi, dans la vie de tous les jours. Le développement de cette idée est ensuite une autre histoire et il ne faut pas la restreindre aux compétences qui sont présentes à l’instant t dans l’équipe. Entreprendre c’est apprendre énormément, mais c’est aussi être capable de s’entourer et d’intégrer dans l’équipe de nouvelles compétences.
o    Pouvez-vous nous en dire plus sur Echy ? Vous avez obtenu des récompenses récemment ? Avez vous levé des fonds ? Ou en etes vous dans le développement de l’entreprise ?
Aujourd’hui ECHY est une start-up qui existe depuis un an et demi. Nous avons finalisé notre prototype en juin 2013, et mis sur le marché le produit ESCHYSSE (1ère version du produit) fin 2013. La première installation a eu lieu en octobre 2013, dans les locaux de Setec International à Vitrolles où un système ESCHYSSE éclaire 50m² de bureaux en sous-sol. ECHY a remporté le 7 avril dernier le Grand Prix Moovjee 2014, accompagné de 10.000€ et d’un an de mentorat par un chef d’entreprise expérimenté. Nous sommes également en finale des Prix EDF Pulse, concours mondial mettant en avant des innovations pouvant révolutionner nos modes de vies. Aujourd’hui nous sommes en phase de levée de fonds afin d’accélérer la commercialisation de nos produits et de continuer la R&D pour améliorer le rendement du système et diminuer son coût.
141311
o    Quelles sont pour vous les clés de réussites en entrepreneuriat?
Il n’y a pas de recette miracle pour réussir en entrepreneuriat. Ce qui a marché pour ECHY c’est qu .e nous avons une équipe solide et complète, nous croyons en ce que nous faisons et travaillons beaucoup. Nous avons eu la chance d’être accompagnés par l’Ecole des Ponts et l’Incubateur Descartes et nous avons été à l’écoute de leurs conseils. Sans cela, il n’y aurait pas eu d’échec parce qu’il n’y aurait même pas eu de tentative. Enfin, ne pas griller les étapes et faire les choses dans l’ordre.
o    Que pensez-vous de l’entrepreneuriat après les études ?
Créer son entreprise pendant ou juste après les études est je pense l’expérience professionnelle la plus riche possible pour un premier emploi. Cela a plein d’avantages : être jeune, dynamique, sans contraintes financières trop grandes (enfants, crédit maison, etc.), bénéficier de l’aide et de l’accompagnement de l’école / université. Une idée reçue serait de dire « je veux être expérimenté avant de créer mon entreprise ». Mais avoir une expérience en quoi ? Parce que pour avoir l’expérience de chef d’entreprise, il faut passer le pas.
o    Un dernier mot pour tous les jeunes qui souhaitent entreprendre ?
 
Lancez vous, c’est une expérience extraordinaire. Et surtout, une fois lancé, accrochez-vous.
ECHY_Logo-300x196
Publicités

Une réponse à “Rencontre avec Florent Longa, co – fondateur de la start-up Echy.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s