Ozerwize, la valorisation de l’échec entrepreneurial en France.

Logo OZW HD

www.ozerwize.com

1- Pouvez-vous nous raconter vos parcours universitaires et professionnels ?

Nous sommes une équipe de trois jeunes diplômés (Kevin, Audric et Nidal) du Master 2 en Entrepreneuriat, Management et Stratégie de la Faculté AES de Montpellier. Nous nous sommes rencontrés sur les bancs de la Fac. Durant ce cursus, nous avons tous les trois connu des expériences différentes dans des structures d’accompagnement à la création qui nous ont permises de travailler sur des missions auprès d’entrepreneurs. Il nous semblait donc évident de se lancer dans l’aventure à la fin de nos études !

Team OZW

2- Pourquoi cette idée ? Pour vous quelle est la meilleure façon pour trouver une idée de création d’entreprise ? Faut-il trouver l’idée qui correspond le mieux à son équipe ? C’est quoi le plus important ?

L’idée nous est venue lors d’une séance de créativité organisée par notre Master. La consigne était simple : “Trouver un moyen d’innover dans l’accompagnement à la création d’entreprise”. Parmi la dizaine d’idée que nous avons trouvé, nous avons décidé d’en développer une qui était “Célébrer ses échecs !”. Au départ, nous sommes (certainement) allés un peu loin en imaginant un mini crématorium pour business plan …

En ce qui nous concerne, la séance de créativité a été l’élément déclencheur. Nous la conseillons à tout le monde, cela peut faire ressortir des idées très originales et certaines peuvent s’avérer avoir un réel potentiel. Cependant, il faut être en mesure de valider rapidement l’idée. Nos expériences dans les structures d’accompagnement à la création nous ont permis de valider le potentiel du concept.

Nous pensons que l’idée rassemble l’équipe et non le contraire. En partant de l’équipe, il est possible de trouver une idée, mais elle rassemblera par intérêt et non par conviction. Et la création d’entreprise ne se fait pas par intérêt mais par conviction, sinon à la première difficulté vous abandonnerez. Par la suite, son développement va nécessiter d’intégrer des membres dans l’équipe avec des compétences complémentaires. L’équipe est certainement l’une des variables la plus importante dans le parcours de la création d’entreprise. Donc, pour nous, il est essentiel que les membres de l’équipe possèdent des valeurs en adéquation avec l’idée de départ.

3- Pouvez-vous nous en dire plus sur votre concept ?

Ozerwize souhaite révolutionner la vision de l’échec entrepreneurial en France en agissant sur l’entrepreneur en difficulté avec une méthode d’accompagnement adaptée et en lui donnant accès à l’expérience d’entrepreneurs via notre site internet.

Pour cela www.ozerwize.com sera le premier site internet donnant accès aux coulisses de chaque success story. Pourquoi ? Pour la simple raison qu’en France nous mettons en avant que des success stories parfaites et de ce fait trop d’entrepreneurs en situation compliquée ou en échec se sentent isolés.
Chaque entrepreneur fait face à des challenges qui jalonnent son parcours vers la réussite. A chaque progrès, son lot de défis.
Il y a des enseignements à tirer de chacune de ces expériences, de la solution trouvée par l’entrepreneur, aux leçons qu’il a pu apprendre suite à ses erreurs et ses échecs.
Nous vous ferons donc découvrir les actions, les astuces et le vécu de ces entrepreneurs qui ont fait leurs preuves dans des témoignages, des vidéos et des reportages complets.

4- Que pensez-vous de l’entrepreneuriat après les études ?

L’entrepreneuriat après les études peut être une première expérience très enrichissante. Mais selon nous deux points sont essentiels, le premier est qu’en tant qu’ex étudiants nous n’avons rien, donc rien à perdre et donc nous prenons les risques sans penser à demain. Nous aurions très bien pu trouver un CDI et avoir une vie bien rangée, mais nous ne sommes pas comme ça. Le deuxième point est plus pratique, mais en sortant des études si vous lancez une activité dans un domaine proche de vos études vous bénéficiez d’un réseau conséquent au départ qui est un atout non négligeable. Pour l’instant, même si nous avions sous-estimé la charge de travail, créer sa boite s’est avéré constructif humainement et professionnellement.

5- Que pensez-vous de l’échec ?

Nous nous sommes rendus compte que l’échec était perçu comme quelque chose de très négatif, qui marque au fer rouge de l’incompétence et de la folie d’avoir osé tenter quelque chose qui semble au commun inconcevable ou irréfléchi. Nombreux sont les entrepreneurs marqués par l’échec, et désormais, par la peur d’échouer…

Pour parler de l’échec, il faut d’abord se demander ce qu’est un échec. Dans le dictionnaire, l’échec est défini comme « le résultat négatif d’une tentative », tout simplement. Nous ne comprenons donc pas ce tabou franco-français à propos de l’échec. Dans notre approche, des personnes nous ont conseillé de supprimer le mot “échec” de notre discours. Mais sans ce terme, Ozerwize n’as plus de raisons d’exister. Nous pointons du doigt ce que bien trop d’entre nous essayent de cacher !

Nous avons une vision précise de l’échec comme vous avez pu le voir au travers la description de notre concept. L’échec n’est pas une fin en soi, bien au contraire, c’est pour cette raison que nous avons choisi comme slogan “NO FAIL, NO SUCCESS”. Nous faisons notre maximum pour que cette vision-là devienne la norme et que nous arrêtions enfin de stigmatiser l’échec.

6- Que pensez-vous de l’entrepreneuriat en France ?

La France est un pays complexe. D’un côté, il y a mise en place d’un écosystème entrepreneurial avec des structures d’accompagnement, des concours, des universités qui jouent le jeu et poussent à la création et d’un autre il y a la culture. Cette culture qui affiche l’entrepreneur comme un fou, comme un rêveur en oubliant volontairement les 80 heures par semaine qu’il passe sur son entreprise sans se verser de salaire. Nous pensons qu’il est compliqué d’entreprendre en France mais cela ne rend que plus beau le challenge.

7- Un dernier mot pour les jeunes qui souhaitent entreprendre ?

Lancez-vous sans hésiter. C’est la meilleure expérience que vous puissiez connaître. Rapprochez-vous des professionnels de la création d’entreprise qui vous donneront de précieux conseils. Et si la peur du risque, la peur des difficultés, la peur de l’échec vous freine alors contactez-nous !

Publicités

Une réponse à “Ozerwize, la valorisation de l’échec entrepreneurial en France.

  1. Pingback: Ozerwize, valoriser l’échec entrepreneurial | Ozerwize·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s